Kindia : Ferme intégrée de Condeya au cœur de l’innovation

0
49

Le centre Fatoumata Binta de Condeya ou ferme intégrée de Condeya est un centre de formation professionnelle agricole situé à 30 km du centre ville de Kindia. De nos jours, ce centre a eu à former plus d’une centaine d’étudiants. Il continue d’expérimenter les techniques agro-écologiques. Ce centre nous a accueillis pour nous démontrer qu’on peut bien être en Guinée et réussir dans l’agriculture.  Le centre a été créé en 2000 par Hadja Mballou Fofana.  Le centre évolue dans trois activités principales à savoir : la production végétale, animale et la transformation agro alimentaire.

Le centre Ferme Intégrée de Condeya a pour responsable administratif Mohamed Soumah revient sur l’historique dudit centre : « Nous menons des activités agricoles, la production de l’ananas, des rejets d’ananas, la banane, la production des rejets d’ananas et les cultures maraichères. Nous faisons aussi la formation des entrepreneurs agricoles, l’incubation et l’accompagnement technique et jusqu’à leur installation. Le centre a été créé en 2000 mais FABIC école ferme a été créée à partir de 2016 par Hadja Mballou Fofana. Le centre a formé plus d’une centaine de personnes et contenu à accueillir d’autres.  La formation est payante. Il y a la formation à courte durée 1mois, deux ou 3 mois. Certains viennent pour le renforcement de capacité et les conseils. Le montant est fixé en fonction de cela. Et actuellement nous sommes entrain de travailler sur la modalité des modules. Il y a des dortoirs pour que les  participants y passent la nuit. »

Dans ce centre, il y a la rigueur, le contrôle, le suivi et l’innovation dans l’agriculture a t- on constaté.

Sur les résultats le responsable administratif Mohamed Soumah affirme : «  Nous avons enregistré des résultats en 2016-2017 il n’y  avait presque pas d’étudiants ni d’employés. Mais aujourd’hui on a formé plus de cents jeunes et moi personnellement je suis un fruit de ce centre. Nous avons des partenaires avec lesquels nous travaillons, nous avons le projet Waapp, Winrock nous donne des agents AVENIR et Mercy Ships» a-t-il mentionné.

Fatoumata Cissoko, gérante d’une entreprise de transformation agro alimentaire dénommée EFK entreprise Fatou et Kadija évolue au centre dans la  production végétale. Rencontrée sur le site elle nous conduit à l’espace de travail de séchage : «  ici nous séchons l’ananas  qui sera proposé à la consommation nationale et internationale. Nous faisons du recrutement local, nous prenons contact avec les femmes de la Zone, nous voulons éviter l’exode rurale. Ces femmes sont analphabètes mais elles ont suivi des formations sur les règles d’hygiène, et les techniques de conservation » a-t-elle expliqué.

Poursuivant elle n’a pas manquée d’évoquer les quelques difficultés auxquelles elles font face au centre. «  Vous avez remarqué que la route est impraticable donc l’accès à ce centre est difficile. L’accès au crédit et au financement est aussi difficile. Nous évoluons sur fonds propre. Ce n’est pas facile. Il ya aussi le contrôle qualité qui me pose problème depuis plus de 5 ans tout comme la certification pour que les produits soient exportables

Ce centre a une particularité.  Elle évolue dans l’agro écologie d’ailleurs et forme déjà des jeunes dans ce domaine. Ce type d’agriculture selon Eric Gansin facilitateur en agriculture nutritionnel au compte du programme agricole de l’organisation international humanitaire Mercy ships vise à amoindrir ou à supprimer l’utilisation massive des engrais chimiques de synthèse et tous ce qui peut être  nocif à l’environnement et aux ressources naturelles.

Des techniques appropriées ont été entreprises comme : serre de permaculture. La serre a été construite à produire de façon permanente, parce que tout le milieu de culture a été dynamisé par des matières organiques par des matières organiques qui vont se minéraliser avec le temps et des lors nous finissons de construire cette structure elle est permanente a expliqué le formateur.

Non loin, il y a aussi l’Aquaphonie, la myciculture mais aussi l’élevage de lapin a t- on remarqué.

Une journée porte ouverte sera organisée le 2 mars à l’intention de tous ceux qui évoluent dans ce secteur pour découvrir les quelques techniques en agro écologie.

Siba Toupouvogui depuis Kindia

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here